Le mot de l'Adjointe en Pastorale Scolaire

 

Dans son discours du 13 février 2014 aux participants à l’assemblée plénière de la Congrégation pour l’éducation catholique,le Pape François a rappelé l’un des fondamentaux de l’Eglise, mère et éducatrice. Voici un extrait de son allocution, qui met en lumière la perception que nous avons de notre mission d’éducateurs à l’Institut Stanislas :

« Je voudrais, dit le Pape François,  me limiter à rappeler les traits de la figure de l’éducateur et de sa tâche spécifique. Éduquer est un acte d’amour, c’est donner la vie. Et l’amour est exigeant, il demande que l’on engage ses meilleures ressources, que l’on réveille sa passion et que l’on se mette en chemin, patiemment, avec les jeunes. L’éducateur, dans les écoles catholiques, doit se montrer avant tout très compétent, qualifié, tout en ayant une humanité riche, capable d’être au milieu des jeunes avec un style pédagogique, pour favoriser leur croissance humaine et spirituelle. Les jeunes ont besoin d’une qualité d’enseignement et en même temps de valeurs, non seulement énoncées, mais témoignées ».


Je reste personnellement en admiration devant la constance du dévouement de l’ensemble de mes collègues impliqués dans la catéchèse ou la culture religieuse, parce qu’ils s’efforcent de vivre, dans une démarche bénévole, leur mission d’éducateurs catholiques en correspondant autant que possible à cette vision de l’éducation formulée par le Pape François.


Les élèves ont des capteurs. Ils sont du côté de la vie et de la sincérité. Ils sentent bien quand les adultes se mettent à leur service en engageant leurs meilleures ressources, avec passion. Ils apprécient également de percevoir chez eux à la fois la clarté des convictions et l’extrême respect de la liberté de conscience de chacun d’entre eux.                                                   


Nous ne nous présentons pas à eux comme des êtres supérieurs qui les jugent relativement au degré de perfection qui serait le nôtre. Ce type d’attitude n’est absolument pas celui dont le Christ témoigne, ni celui qu’il attend de ses disciples. C’est parce que nous nous savons pauvres, c’est-à-dire conscients d’avoir tant reçu de Dieu, de nos parents, de nos propres éducateurs, etc. que nous nous présentons devant les élèves avec simplicité, dans une démarche de vérité.


Lorsque nous nous efforçons de prendre ce chemin, le Christ nous accompagne de ses grâces, pour que nous poursuivions notre mission avec persévérance.

Mille mercis encore aux collègues engagés dans l’équipe d’animation pastorale !


Catherine MARTINAZZO

Directrice Adjointe, chargée de l’Animation Pastorale

LYCÉE STANISLAS
 
 
 
 
ce site a été créé sur www.quomodo.com